• Paysage d'hiver
  • Libellule
  • Faucon
  • Chamois
  • b_abeille sur fleur de cerisier
  • Paysage d'Ecosse
  • cerf
  • slide11

La lettre hebdomadaire

de Gérard CHAROLLOIS

Le temps des morts-vivants
Dimanche 22 Janvier 2017.

Celui qui n’éprouve pas le doux bonheur de vivre ne peut pas s’empêcher de détruire, de souiller, de dégrader, de dénigrer, d’abaisser. Il est un mort-vivant, un chasseur, un tortionnaire, un destructeur de vies.
Fuyez les dangereux délinquants relationnels qui méprisent la vie et célèbrent la mort.
Il y a des hommes plutôt biophiles et d’autres plutôt thanatophiles.
Les seconds aiment le sang, la souffrance, l’effroi, la domination, l’exploitation d’autrui.
Leurs interlocuteurs, leurs partenaires en relations sociales comme en amour ou en amitié, ne sont jamais que des objets.
Leurs victimes s’appellent, selon les circonstances et les commodités du jour, enfants, femmes, animaux, ennemis désignés, impies, êtres offerts en expiation de leur sadisme ordinaire et conformiste.
Chaque société possède ses victimes expiatoires à l’encontre desquelles les morts-vivants peuvent exercer leur rancœur de frustrés.
Le mal devient banal, participe du paysage et les gens ordinaires ne le voient même plus.
Oui, la chasse, mort-loisir, révèle cette banalité du mal absolu et nombre de contemporains évoque cette activité avec une lâche complaisance comme si le fait d’ôter la vie, de tuer pour se distraire pouvait ne pas nous inquiéter.
« Silence : on tue » demeure une cruelle permanence, ombre infinie couvrant l’humanité.

Accédez au Diaporama Nature CVN  en  cliquant sur l'image ci-dessous

Un nouvel "opus" de notre ami Daniel Crisman réalisé sur l'ile de Spitzberg


 Les nouveautés de la Librairie CVN


Un nouvel essai "révolutionnaire"de notre ami Pierre Jouventin

Disponible dans notre boutique en ligne

Si l’homme n’était pas le sommet de l’évolution, contrairement à ce qu’il se raconte depuis 2 000 ans ? Il n’a pas su prévoir que l’accroissement de la population se ferait plus vite que celui des ressources alimentaires et n’a pas compris qu’il ne pouvait y avoir un développement infini dans un monde fini. Et si ce dont il est si fier et qui fait, paraît-il, sa supériorité sur l’animal – la raison, la culture, le langage et la morale – n’était pas une supériorité, mais une entrave… Si tous ces dons avaient été mal maîtrisés, détournés ?
Pourquoi, avec son intelligence, n’a-t-il pas su éviter la surpopulation et l’épuisement des ressources naturelles alors que les animaux se régulent depuis toujours ?
Une enquête sur notre espèce qui n’est pas idéologique, mais naturaliste.
Plus de détails et la présentation "vidéo" de l'auteur en cliquant sur ce lien.


Un vrai livre-évènement ! Près de cent grands auteurs internationaux, plus de cent photographies exceptionnelles, 674 pages, couverture cartonnée... Une première partie porte sur le génie des animaux, la seconde sur nos rapports avec eux.Une synthèse impressionnante sous la direction de Karine Lou Matignon et préfacée par Jane Goodall.


 

Dernières nouvelles...

18 janvier 2017
13 janvier 2017
1 janvier 2017
9 décembre 2016
28 novembre 2016

Identification

26 Janvier
-- 2017

 Conférences & débats à Paris sur 'Le loup & l'agneau' au Musée de l'Homme le 26 janvier de 14h à 17h avec Pierre Jouventin

.../...

 

21 Janvier
 2017
A Metz - 15h place de la République - Marche organisée par 269 Life France
Voir le communiqué

 

20 Janvier
-- 2017

A Toulouse projection du film "Chasseur Tueur Imposteur" Salle du Sénéchal, 17 rue de Rémuat  film de Kate Amiguet

20h30/23h30

 

Un court-métrage réalisé par Ivan BOUGNOUX : un réquisitoire aussi court qu'efficace contre la chasse.

Voir la vidéo...
La faune de Goetzenbruck et du Pays de Bitche : un magnifique document sur la vie sauvage...

...

Voir la vidéo...

 

Eloge du vivant : un diaporama de notre ami Daniel Crisman, administrateur de la Convention Vie et Nature
Cliquez ici pour découvrir la vidéo...
© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54