Obstruction de biocorridors : les cervidés menacés dans le sud de l'oise

Des défenseurs de l’environnement tirent la sonnette d’alarme. Bloquer les cerfs et les biches dans leurs déplacements menacerait à terme, leur survie dans le secteur.
Habituées à passer d’un massif à l’autre, les hardes de cerfs et de biches ont désormais des difficultés à circuler entre les forêts de Chantilly, d’Ermenonville et d’Halatte. Conséquences : les hardes ne se mélangent plus, menaçant, selon des défenseurs de la biodiversité, la pérennité de l’espèce dans cette partie du département.
Point de passage privilégié entre Senlis et Chantilly, le secteur d’Avilly-Saint-Léonard et Courteuil symbolise parfaitement les problématiques qui limitent les déplacements des cervidés, au point de menacer leur survie. « Il existe ici trois biocorridors empruntés par les grands animaux, expliquent Eléna Lacroix et Eric Mulochot, bénévoles de l’association la sauvegarde de Courteuil-Saint-Nicolas d’Acy. Mais avec le développement de l’activité humaine, tous ces passages se ferment. »


Lire la suite sur le site du Parisien en cliquant sur l'image ci-dessous

 

1er Juillet
 2018

Manifestation contre le projet de création d'un élévage industriel.de 15000 poules pondeuses

Voir notre page d'accueil

 

__ -----
2018

---/---.

---/---

 

-- ----
2018

---/---

---/---

 

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54