La cause du vivant

La seule grande querelle qui m’importe est celle du vivant. Je déplore l’indigence des élucubrations de ceux qui ramènent tout débat à des questions subalternes d’individus.
Je ne goûte guère le « césarisme démocratique « , les gourous, les guides inspirés, les duci qui m’ennuient lorsqu’ils ne m’amusent pas par leur narcissisme mégalomaniaque.
Voter n’est pas un concours d’élégance, ni le choix d’un ami ou d’un gendre. C’est opter pour une société.
Pour pérenniser le pouvoir des forces d'argent, le Système diabolise, dénigre, caricature tout réfractaire.
Vous êtes nationaliste et remettez en cause le libre échange: Vous êtes un émule de MUSSOLINI, un nostalgique de la guerre d'Espagne.
Vous êtes pour la justice sociale, pour la mutation écologiste, pour la fin de la dictature de la finance: Vous êtes un ami de CASTRO, MAO, voire un kmher rouge, un dangereux extrémiste.
Et voilà comment un néo-totalitarisme mou intoxique les citoyens et les manipule comme un troupeau sous contrôle.
Nous n’avons pas de clones et dès lors devons nous réjouir lorsque, en accord avec autrui à 80%, on s’enrichit de nos différences.
Il se trouve que j’approuve à 80% le programme de la France Insoumise et de son candidat, seul susceptible d’inquiéter la féodalité mercantile.
Ainsi, face aux choix politiques, je ne me préoccupe que de la cause du vivant.
Or, le vivant va mal.
Point n’est besoin de développer, vous connaissez tout cela : la sixième disparition d’espèces, les milliards d’animaux suppliciés chaque année dans le monde pour alimenter la machine productiviste, les tensions sociales, les crispations communautaristes, l’absence de maîtrise de la maîtrise par une globosphère déboussolée, l’austérité pour le peuple et la prévarication pour les milliardaires, la destruction des services publics et l’anéantissement de tous les sites naturels.
Le choix est le suivant :
Maintenir la course à l’abîme en élisant des tenants de la doctrine mercantile ou saboter le système en renversant la table.
Rares sont les citoyens conscients de cet enjeu. Il faut dire que les commentateurs préfèrent s’en tenir aux anecdotes, aux petites turpitudes subalternes des uns ou des autres, aux petites phrases surmédiatisées et surexploitées.
La propagande des forces d’argent occulte délibérément le choix fondamental entre la persistance de la dévastation de la planète par les « entrepreneurs » et une mutation mettant la protection de la nature et le respect des êtres vivants en objectif premier.
Un examen objectif de l’Histoire et des données matérielles conduit tout d’abord à saluer les éminents succès du système productiviste et mercantile.
Ce succès est logique puisqu’il repose sur l’exploitation d’une tare de l’animal humain : la cupidité.
Inviter chaque membre de la société à s’enrichir par son travail, son habileté, sa rouerie, ses mérites ou ses malhonnêtetés stimulent la bête humaine plus et mieux que n’importe quelle grande, noble et généreuse idée.
Fondé sur l’injonction : « enrichissez-vous », le système mercantile permit les innovations techniques, l’élévation global du niveau de vie, le recul de la grande misère.
Ne nions pas les apports indéniables de ce système né en Occident et qui a conquis désormais l’humanité entière.
Le problème est que le système a atteint ses limites et que désormais, après ses bienfaits, il sécrète les toxines qui vont anéantir le vivant.
Parvenu à un certain stade de développement, il ne répond plus aux besoins des peuples. Depuis une quinzaine d’années, la condition sociale ne s’améliore plus, sauf pour une infime minorité, une caste séparée qui domine la société et la contrôle.
Les équilibres biologiques et mêmes physico-chimiques de la planète sont compromis.
Les exploiteurs n’ont que faire de ces menaces. Pour eux, il suffit de se gaver très vite, sans grand souci de l’avenir.
Il faut dépasser le mercantilisme et, sans renoncer à la maîtrise, la mettre au service du biocentrisme, de l’intérêt général, du bien public, en domestiquant la cupidité, socle du système économique globalisé.
Les peuples en souffrance aspirent aux changements radicaux.
Aux USA, ils ont voté TRUMP contre la finance, l’argent, les milieux d’affaires que représentait Hillary CLINTON.
Illusion : ils ont élu un oligarque qui sert les oligarques et qui fit peuple en éructant quelques grossièretés, comme d’autres invoquent la « révolution » pour mieux endormir et perpétuer le pouvoir délétère de leurs mandants.
NOTRE DAME DES LANDES, les chasses présidentielles, la suppression des emplois publics, le mépris de la souffrance animale, sont bien davantage que des points de détails.
Ils signent une inféodation aux forces de mort qui tuent, bétonnent, asphaltent, empoisonnent.
Chaque année, en France, pour satisfaire la cupidité des milieux d’affaires, cinquante mille hectares sont soustraits à la nature et artificialisés.
Le Grenelle de l’Environnement, leurre promu par le Système, promettait de réduire la quantité de pesticides de 50% en dix ans. Les pesticides ont augmenté de 20% depuis ledit Grenelle.
Les bonimenteurs créent des instances en faveur de la biodiversité mais sacrifient partout et toujours les intérêts écologiques à ceux des hommes du premier cercle, ceux qui financent les campagnes électorales des agents dociles du marché.
Plus pernicieuse que la propagande des fascismes et soviétismes d’antan, celle des forces « économiques » pourraient abuser, longtemps encore, les peuples victimes du cirque médiatico-politique.
Pour préserver les intérêts de la caste financière, le Système crée de fausses alternatives.
J’appelle au sursaut, à l’insoumission, à la résistance, mais l’honnêteté intellectuelle m’oblige à dire à mon ami lecteur que la manipulation et l’imposture anesthésient trop efficacement l’opinion et quel es chances d’en sortir demeurent faibles.
Dommage pour l’arbre, l’animal et l’homme.
Face à ces périls, soyons lucides, mobilisés, unis et si possible efficaces pour la grande mutation nécessaire.

Gérard CHAROLLOIS

Commentaires  

# Yves Garin 16-04-2017 09:32
Bravo! Bien dit! Le capitalisme est incompatible avec l'écologie, et avec la démocratie.
Répondre
# terramorsi 17-04-2017 17:52
Connerie,le stalinisme,le jacobinisme,le libéralisme,le crétinisme , la nature est tuée par des humains, point, c'est la faute à l'autre, chaque humain dévaste du sauvage et consomme, alors le c'est la faute à l'autre ne change rien et le Stalinien Meluche, pro nuc, 30 ans au PS, anti Europe Fedérale, cad démocratique, alors que si nous sauvons le peu qu'il reste de biotopes en France c'est grâce aux droits Européens et aux conventions signées ,Berne, vAahrus,etc, et son programme désastreux et irréaliste et si loin de la Nature ou tout est étatisé, ou il ratisse tout le monde ,crée du chomage ,contre le RU, contre tous, pas d'alliance ,cela montre la personne qu'il est. Moi Je qui n'en a rien a foutre des écologistes et du terrain!
Répondre
# terramorsi 17-04-2017 17:44
Je suis écoeurée que vous détourniez l'assoce pour nous dire ce que vous voteriez et soutenez Melenchon ce sombre harangueur et, je suis dans votre assoce depuis longtemps et très active dans le landernau de la Nature et du sauvage,vous n'avez pas a marquer l'assoce du label Melenchon ce Stalinien, étatiste et nationaliste,program me nullissime de plus,vous n'avez pas a mouiller l'association comme si on allait tous voter pour le Tribun dangereux, ce qui ne sera pas mon cas ni de pleins d'assoces dont je suis et qui ne donnent pas de consigne,vous marquez CVN le label Meluche et je trouve cela désastreux.
Répondre
# Gérard Charollois 19-04-2017 17:00
Chère militante,

Mon seul parti est celui du vivant, de l'arbre, l'animal et l'homme, comme je le développe depuis plusieurs années, avec constance, cohérence, mais aussi courage sur la question des engagements.
Or, les lois, les règlements, les choix d'aménagements sont faits par les politiques. Ils sont élus pour cela. Ce sont eux qui décident des dates et modes de chasse, des travaux publics, des normes d'utilisations des pesticides, du droit de l'urbanisme. Bref, tout dépend des décideurs que le peuple élit.
En France, nous sommes en monarchie républicaine et le président joue un rôle important, peut-être excessif. C'est lui qui formera un gouvernement.
Bien sûr, je pourrai lâchement feindre l'indifférence à l'élection et laisser faire sans exprimer l'intérêt supérieur de la nature. Ce n'est point mon éthique.
En fait, quatre candidats sont en mesure de l'emporter, le 23 avril:
Marine LE PEN, François FILLON, Emmanuel MACRON et Jean-Luc MELENCHON.
Avant d'invectiver, de fulminer, de prendre parti sur des apparences, il faut étudier les programmes, écouter longuement les candidats, mesurer les forces qui les soutiennent et en retour qu'ils servent.
Messieurs FILLON et MACRON sont les candidats du MEDEF, de l'aéroport NOTRE DAME DES LANDES, des chasseurs, de la FNSEA.
Ce ne sont point là des appréciations subjectives de ma part, mais la simple constatation de leurs engagements.
Seul Jean-Luc MELENCHON prône la transition écologique, des limitations de la chasse, refusant même de répondre à un site pro-chasse et seul candidat à l'avoir fait.
Par ailleurs, il se préoccupe de la biodiversité, de la souffrance animale.
L'honnêteté intellectuelle dont j'entends ne jamais me départir m'amène à dire que Benoît HAMON se soucie également d'écologie, des perturbateurs endocriniens et de la disparition des espèces.
Mais, présentement, Benoît HAMON n'est pas en mesure de perturber le jeu politique.
Seul les quatre candidats que j'énonçais ci-dessus ont des chances de concourir pour le second tour.
Libre à vous de ne pas partager mon analyse, mais je la maintiens et ce en toute indépendance par rapport aux partis politiques.
Quant aux termes de "staliniens" ou autres: laissons cela à la propagande grotesque des forces financières.
Comme je l'ai écrit, dans cette campagne électorale, il n'y a aucun stalinien et aucun mussolinien.
Le seul totalitarisme qui sévit est celui du "libéralisme économique" dont la grande prêtresse: Mme THATCHER énonça: "There is no alternative", ce qui est un peu fascisant, convenons-en.
J'insiste sur l'impérieux devoir qui est le mien, en ma qualité de militant du vivant, de dire loyalement ce que je pense.
Je l'ai fait, dans le passé. Je le fais présentement et le ferai toujours.
Merci à celles et ceux qui le comprennent.
Répondre
# Patrick Zbinden 20-04-2017 16:55
Tout à fait terramorsi, l'ex URSS et la Chine maoïste nous prouvent bien que le saccage de la Nature et la maltraitance des animaux existent tout autant sous un régime socialiste que sous un régime capitaliste.
Bizarrement dans sa réponse Gérard Charollois nous dit que quatre candidats sont en mesure de l'emporter, mais ensuite il ne parle que de trois d'entre eux, difficile de ne pas voir un parti pris en écartant d'office le-ou plutôt la- quatrième.
En quoi celle-ci serait-elle pire que les autres ?
Car il ne s'agit pas de choisir le meilleur, ils sont tous anthropocentristes hélas, mais le moins pire.
Or objectivement, même si ses réponses notamment sur la chasse et la corrida ne sont pas satisfaisantes, le moins pire est bien la candidate du fN, parti qui a fondé Belaud-Argos présidé par Sophie Montel, qui pourrait devenir ministre de la condition animale, et ce serait tout de même un progrés par rapport à la situation actuelle.
Alors pourquoi ne pas le dire ?
Et pourquoi ne pas dire aussi que Melenchon a refusé de condamner la tauromachie, et qu'il y a quelques années il a invectivé les défenseurs des animaux qui militaient contre l'abattage halal ?
Voici la vidéo: http://www.francetvinfo.fr/france/melenchon-sur-le-rite-halal-ca-suffit-foutez-nous-la-paix_68813.html
Et cet homme là aurait changé aujourd'hui ?
On remarque d'ailleurs qu'il ne s'intéresse aux animaux que depuis que Belaud-Argos a été créé, toujours cette obsession de chasser sur les terres du FN.
Comment croire en sa sincérité ?
Il continue à soutenir l'immigration et les musulmans, tout comme Macron, on voit donc bien que c'est un faux rebelle, il est en plein dans le système, sur ce que l'on appelle le sociétal en tout cas.Un homme porteur de telles valeurs mortifères ne fera rien pour la nature et la condition animale, j'en ai la triste certitude.
On peut au moins espérer qu'avec le FN on en finira avec l'abattage rituel, c'est toujours mieux que rien. et Belaud-Argos promet aussi de fermer la "ferme des 1000 vaches" et des autres élevages concentrationnaires.
J'ajoute enfin que dans une société multiculturelle-et en France ça signifie islamisée-tant vantée au nom du vivre ensemble par les Macron, Melenchon et Hamon, il n'y a aucun espoir d'amélioration pour ce qui nous est essentiel, la préservation de la Nature et la défense des êtres vivants innocents.
Répondre
# Terramorsi 24-04-2017 07:26
et le pompom ,comme dab ,notre Melenchon nationaliste qui surfe sur les terres du FN et lui ressemble tant, ne donne pas de consigne de vote,donc la plupart vont voter FN,ce mec est dangereux,voila la France nauséeuse qui souhaite le pire,et peux faire elire le GUD sous maffia du FN en France,des anciens terroristes de l'OAS de droite,et si Hamon a fait si peu, ce sont les voix des Ecolos 7% et oui qui l'ont porté.Melenchon est un pur stalinien,et voila cela a le merite d'etre clair,même Miller va voter FN,Charollois a eu tort de dire que il soutenait ce type qui n'a pas changé et qui a organisé son relooking verdatre,afin de faire le plein,ni ecolo,ni sur le terrain,juste un idéologue nauséeux qui monte les citoyens les uns contre les autres et qui si il continue et grâce a lui fera passer LePen.Je ne suis pas une militante,je ne me bat pas contre moi même,je finance et aide les assoces de terrain qui font elles tout le travail en Europe, et c'est grâce a elles et pas a ce Robespierrien que la nature survit.La naiveté des gens qui suivent ce type est inouie,mensonge et propagande,il a été pro nuc,pro chasse,il a été contre les ecolos des les années 72,le rouge ,Melenchon est decidement un homme dangereux,
Répondre
# Patrick Zbinden 27-04-2017 23:54
Je suis pessimiste sur les chances du FN pour cette fois, dans 5 ans peut-être après la catastrophe Macron peut-être que beaucoup finiront par ouvrir les yeux et que le politiquement correct qui bourre le crâne des français depuis 70 ans sera rejeté.
On s'en moque qu'il y ait eu des terroristes de l'OAS au FN, de toute façon les résistants sont appelés terroristes quansd ils perdent et vice-versa (se souvenir des années 40-44)
Melenchon ne pouvait pas soutenir Macron vu son programme social.
Ils sont p a r c on t r e d'accord sur ce que l'on appelle le sociétal, et c'est cela qui est terrifiant;on peut au moins espérer que le fn combattra l'immigration massive et l'islamisation, et mettra fin à l'abattage rituel.
Répondre
# terramorsi 02-05-2017 08:24
vous votez FN!!!mais le fachisme ne passera pas, de mieux en mieux a CVN, Je quitte CVN.
Répondre
# Modérateur_cvn 04-05-2017 15:32
Soyons clairs : Les propos de M. Patrick Zbinden ne sont en aucun cas cautionnés par la CVN, association dont le conseil d'administration est totalement hostile aux idées fascisantes de l'extrême droite. Vous ne trouverez rien au sein de nos publications (lettres de Gérard Charollois et autres articles) qui puisse laisser penser le contraire. Monsieur Zbinden n'est pas adhérent de la CVN et encore moins son porte parole. Il polémique régulièrement avec Gérard Charollois comme vous pouvez l'observer en parcourant notre site. Ce qu'il écrit est publié car nous ne censurons pas les messages d'opinion : nous préférons dialoguer et tenter de convaincre.Votre décision vous appartient bien entendu, mais nous sommes surpris et attristés de votre réaction. Nous espérons continuer à vous compter parmi nous.
Répondre

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

20 Mai
 2017

A Strasbourg à 14 h, marche pour la fermeture  du commerce de primates 
SILABE de Niederhausbergen

Détails par ce lien

 

03 Juin
 2017
A Nîmes - Manifestation ant-corrida.
Des infos suivront...

 

10 juin
-- 2017

A Paris, marche contre les abattoirs. Rendez-vous à 12h place de la République.

---/---

 

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54