N'oublions pas Cosimo Lipartiti


Communiqué de la Convention Vie et Nature du 06 Octobre 2018


En ces heures où les tortionnaires et exploiteurs de la misère animale de tous bords (éleveurs, chasseurs, bouchers, etc...) tentent de convaincre l'opinion publique que la violence est dans nos rangs, nous devons plus que jamais honorer la mémoire de ceux qui ont payé de leur vie leur opposition à la barbarie et remémorer ces meurtres à tous.
Le samedi 6 octobre 1984, un artisan maçon, ex-légionnaire, Monsieur Cosimo LIPARTITI, 47 ans, était en train de jouer paisiblement aux cartes sous sa véranda avec des amis, quand il aperçu un chasseur remontant un chemin sur sa propriété, pourtant classée en Refuge du R.O.C. (Rassemblement des Opposants à la Chasse).
Il se porte alors à sa rencontre et lui signifie qu'il est sur une propriété privée où la chasse est interdite ; le ton monte et les deux hommes en viennent aux mains. Un deuxième chasseur arrive et à eux deux, ils plaquent Cosimo contre une pile du portail, lui relève son pull sur la tête et le rouent de coups.
Alors qu'il s'est dégagé et tente de regagner sa maison, un des deux chasseurs (alors âgé de 33 ans) abat Cosimo d'un tir de chevrotines dans le dos !
C'était il y a 34 ans, dans le Var, au lieu dit "La Valette" ...
La "Justice" était déjà fort clémente envers les chassassins, puisque le sien ne fut condamné qu'à 10 ans de réclusion criminelle, ce qui est bien peu dans le cadre d'un homicide volontaire qui fut le chef d'accusation retenu contre le meurtrier.

Jean-Paul PERONNET - Secrétaire Général de la Convention Vie et Nature

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

--
------ --------
---/---
---/---

 

-- ----
2018

---/---

---/---

 

-- ----
2018

---/---

---/---

 

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54