Un geste pour la biodiversité : la suppression du Ministère de l’environnement

Un logo plus conforme aux finalités du MinistèreEn ces temps où l’austérité est de mise pour un bon moment, il est un geste qui permettrait à la fois de réaliser ces économies budgétaires tant recherchées par les technocrates et de soulager un tant soit peu le Vivant de notre planète : supprimer le Ministère de l’environnement.

Je ne m’épancherai pas sur les bienfaits d’une telle décision du point de vue économique, chacun ayant bien compris les enjeux de ce côté-là : disparition d’un salaire de ministre (même amputé de 30 %, ça continue à coûter bonbon !), de ceux du directeur de cabinet et des collaborateurs, des frais de fonctionnement…

Pourquoi une telle disparition serait bénéfique pour la biodiversité me direz-vous ?

Qu’est censé réaliser le Ministère de l’environnement ? Eh bien, comme l’indique son nom, se préoccuper de l’environnement. Ce qui signifie pour de nombreuses personnes dont je fais partie, s’assurer de sa préservation, lutter contre les sources potentielles de sa destruction, assurer sa régénérescence si cette destruction n’a pu être évitée dans un premier temps.

Or que constatons-nous ? Durant les dix dernières années où le parti de l’argent-roi a gouverné notre pays, ce ministère fut une source de lois et décrets en tous genres assurant le saccage systématique de la nature : lois pro-chasse tous les six mois, bétonnage des zones Natura 2000 et des espaces protégés, autorisation d’irrespect des lois communautaires en terme de chasse pour ce qui est des espèces en déclin et des périodes de massacre cynégétique…

 

Le pouvoir ayant changé de camp, une ministre éphémère tenta de lui redonner un peu de crédit en s’opposant à un nouveau projet dévastateur organisé par les multinationales pétrolières au large des côtes de la Guyane. Il suffit que le lobby de l’or noir fasse les gros yeux au Premier ministre pour que la pauvre Nicole Bricq soit dégagée illico presto et remplacée par Delphine Batho, l’essentiel de la manœuvre étant pour cette dernière d’échapper à la tutelle de la Garde des sceaux dont elle dépendait et qu’elle ne supportait pas.

 

Qu’il est loin le temps où l’on pouvait espérer une toute petite avancée dans le domaine de la sagesse, du bon sens et de l’empathie. Que l’on regrette cette époque où, lorsqu’un Gouvernement dit de gauche dirigeait le pays, le Ministère de l’environnement était celui le plus convoité par les Verts qui y envoyaient Yves Cochet ôter à la martre, à la belette et au putois ce statut ridicule et imbécile de « nuisible », après avoir interdit la chasse le mercredi, affirmant ainsi la priorité donnée à la vie des enfants sur le loisir de mort.

En 2012, ce ministère n’intéresse même plus le parti écologiste historique, ses dirigeants étant totalement dénués de convictions éthiques envers la faune et la flore, complètement obnubilés par leur carrière personnelle qu’ils veulent mener ailleurs que dans un ministère dont le nom leur rappellerait l’étiquette politique qu’ils ont utilisée et détournée pour arriver là où ils sont aujourd’hui.

Le Canard enchaîné de cette semaine nous apprend que plusieurs députés et sénateurs des Landes sont revenus à la charge auprès de Delphine Batho afin de légaliser la chasse à l'ortolan, qui se pratique illégalement en toute impunité depuis des décennies. Refus de la Ministre au nom du respect de la Directive Oiseaux. Connaîtra-t-elle le même sort que sa devancière pour avoir dit non à un autre lobby de la mort ?

Soyons réalistes : la disparition de ce ministère n’empêcherait pas le Gouvernement de remplir sa fonction de valet des cancers cynégétiques, taurins, agricoles, pétroliers…

Et puis le supprimer, c'est délicat : c'est une possibilité de moins de pantouflage pour un éventuel ami de promotion à recaser. Alors, Mesdames et Messieurs les gouvernants de ce pays, ayez au moins la décence de le rebaptiser afin que sa réelle fonction soit clairement identifiée.

Des suggestions ? Ministère de la torture et de la pollution, Ministère des loisirs sadiques, Ministère de l'aseptisation de la nature...

 

David Joly

Vice-président CVN



Ajouter un Commentaire


21
Janvier 2021
Manifestations contre la chasse à Bordeaux et à Lyon
Lien évènement FB

 

 

 

23
Mai 2021

Manifestation anti corrida à Nîmes

Evènement Facebook

 

--
 
 

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54