Les miliciens autoproclamés

La Convention Vie et Nature apporte tout son soutien à Pierre Rigaux, naturaliste, et condamne l’agression verbale et physique dont il a été victime dans la soirée du 9 avril à proximité de son domicile qu’il rejoignait. (Lire son témoignage à la suite de l'article de David Joly).

Pierre Rigaux, naturaliste et militant de la préservation de la nature

Les auteurs de cette agression ?
Deux chasseurs, au motif qu’ils voulaient faire respecter les préconisations de confinement actuellement en vigueur !
Avant d’aller plus loin, relevons déjà la capacité de raisonnement de ces deux délinquants : vouloir faire respecter des règles sur lesquelles ils s’assoient sans vergogne, puisque se déplaçant ensemble au sein du même véhicule, et ce dans un cadre purement personnel et récréatif.
Mais surtout, d’où vient leur légitimité à remplir une mission d’ordre public en lieu et place des services de police et de gendarmerie ?
De nulle part, et quand bien même elle existerait, elle n’autoriserait à aucun moment le recours à la violence gratuite.
L’argument est bien entendu totalement fallacieux. Car ce qui est reproché à Pierre Rigaux, c’est tout simplement d’exercer son métier. Ce travail de terrain réalisé de manière sérieuse et étayée qui met en lumière l’imposture et la nocivité des activités cynégétiques.
Alors, comment en est-on une nouvelle fois arrivé là, l’un des deux agresseurs ayant déjà menacé de mort Pierre Rigaux en 2018 ?

Les premiers à blâmer sont bien sûr les deux écervelés à l’origine de cette agression.
Mais si de sinistres individus s’autorisent un tel comportement, c’est parce qu’ils ont l’intime conviction qu’on leur a donné quitus pour le faire et qu’aucune conséquence fâcheuse ne peut en découler.
Comment pourrait-il en être autrement lorsque vous avez à la tête de votre fédération nationale un irresponsable ne cessant de vociférer et de répondre de manière vulgaire et injurieuse à ses contradicteurs au sein des différentes émissions de radio et de télévision auxquelles il participe ? (Lien 1)
Comment pourrait-il en être autrement lorsque des responsables de gendarmerie, eux-mêmes amateurs de chasse à courre, confient ponctuellement des pseudo-missions à caractère philanthropique au monde cynégétique pour tenter de redorer le blason bien terne d’une activité consistant à tuer pour le plaisir ? (Lien 2)
Comment pourrait-il en être autrement lorsque la classe politique dans son ensemble ne connaît que la génuflexion et la soumission envers cette caste, même lorsque l’un des leurs doit être évacué en hélicoptère sous peine d’être lynché ? (Lien 3)
Comment pourrait-il en être autrement lorsqu'un homicide involontaire ou une tentative de meurtre bénéficie de la plus grande clémence de la justice à partir du moment où cela est réalisé dans un cadre cynégétique ? (Lien 4)
10 mois de prison avec sursis pour une tentative de noyade ou d’étranglement d’un citoyen opposé pacifiquement à la chasse, voilà un bien bel encouragement à la récidive ! Sans parler du fameux « Je ne comprends pas Monsieur le juge, j’ai pourtant respecté les consignes de sécurité », garant d’une honteuse mansuétude lors de ces procès relatifs aux dizaines d’homicides de promeneurs, randonneurs et autres sportifs dont la vie a été fauchée par une balle, qui ne leur était peut-être pas destinée, mais qui a bien été tirée pour donner la mort.
A l’image de certains quartiers de banlieue qui font régulièrement la une des médias, il est plus que temps de s’atteler à faire disparaître cette vaste zone de non-droit qu’est la campagne française en mettant fin, comme le dit si justement Pierre Rigaux, aux exactions de cette petite mafia rurale.

David Joly - Vice-président CVN

Le témoignage de Pierre Rigaux

19 h · 

Je viens d'être agressé par deux chasseurs.

Je rentrais de "sortie brève" (avec mon attestation), ce soir vers 21h, à pieds sur le bord de la petite la route à quelques centaines de mètres de chez moi, en pleine campagne. Lieux déserts à la tombée de la nuit. Une voiture s'arrête à ma hauteur, avec à bord 2 hommes, chasseurs, qui me connaissent de vue, dont un qui m'avait menacé de mort en 2018 à mon domicile au motif que je "parlais de la chasse sur les réseaux sociaux", entre autres menaces.

Les deux types commencent à me dire que je n'ai pas le droit d'être là sur la route en période de confinement. S'en suit un dialogue surréaliste où ces personnes veulent contrôler mon attestion. J'ai pu enregistrer la 2ème moitié de l'agression, d'abord verbale puis physique (son) 

Le passager (l'auteur des menaces de mort de 2018) sort de la voiture et menace de me frapper. Je recule sur une vingtaine de mètres à mesure qu'il s'approche (geste barrière !) et qu'il menace toujours de me frapper. Je n'y voyais alors pas grand-chose, car j'avais les phares de la voiture dans les yeux, tandis que lui les avait dans le dos. Je reçois un coup de pied (et beaucoup de postillons).

Je parviens ensuite à calmer plus ou moins la situation, toujours en refusant d'aller au contact physique (jamais je ne frapperai qui que ce soit, sauf évidemment pour sauver ma peau ou celle de quelqu'un - stade proche ici, car l'agresseur était monté à un haut niveau de tension).

L'agresseur physique rentre finalement dans la voiture. Le conducteur, qui avait choisi d'arrêter la voiture à ma hauteur, n'a tenté à aucun moment de le retenir, et m'a dit ces derniers mots avant de démarrer la voiture : "ça va mal finir".

La seule et unique cause de cette agression est mon engagement sur le sujet de la chasse. Je vais porter plainte au plus vite. Il faut stopper cette petite mafia rurale.

 PR.

 

 

 

Commentaires  
# Rose 12-04-2020 17:54
Scandaleux, que ces 2 connards de chasseurs puissent agresser 1 citoyen, de quel droit ?
Vous avez raison porter p'ainte contre cet abus de pouvoir, tout mon soutien
Répondre
# Christine Barbeau 12-04-2020 18:12
Soyez courageux Pierre... Toute ma famille et moi sommes avec vous, portez plainte contre ces monstres tout en vous protégeant.. Dites nous aussi si nous pouvons et comment vous aider.
Répondre
# IMBERT 12-04-2020 19:35
SOUTIEN TOTAL A PIERRE RIGAUX
Répondre
# Marié- Benoist 12-04-2020 21:19
Ces individus , fort de leurs armes, se donnent tous les droits. Ils sont arrogants, dangereux pour la Biodiversité, et bien sûr, l ' Homme...
Répondre
# Didier Faure 13-04-2020 05:58
L’agressivité naturelle de l’homme et les délateurs vont de pair
Répondre
# Fasano 13-04-2020 09:29
inadmissible
Répondre
# marion 13-04-2020 13:06
sales types !!!
Répondre
# BRIAND Marianne 13-04-2020 14:01
Je vous soutiens dans votre combat et nous sommes des millions derrière vous. Même si ces décérébrés se croient encore tout permis, c'est heureusement une espèce en voie de disparition !!!!!
Répondre
# Fouché 13-04-2020 17:46
Je défends votre position et vos idées
Répondre
# Leboeuf 14-04-2020 09:38
De tout coeur avec vous. Il faut que cette barbarie de chasse cesse pour toujours. Ne lachez rien, mais restez vigilants, preservez-vous.
Répondre
# jean-pierre SARAN 15-04-2020 08:46
Bonjour, ce qui me scie plus que tout, c'est pourquoi un chasseur, citoyen lamda, aurait des pouvoirs de police sur des citoyens de même "catégorie" (pourquoi pas les licenciés de club de tir, pendant qu'on y est!)? Car s'il s'agit de donner des capacités de maintien de l'ordre à des personnes, dans le cas où la gendarmerie et toutes sortes de police ne seraient pas à même de tout gérer, in fine, il existe un corps d'armée susceptibles de remplir cette mission. Je dénie à tous chasseurs y compris lieutenants de louverterie, personnel de l'ONCFS et compagnie, le droit d'utiliser une quelconque coercition sur n'importe quelle personne. Des décisions comme celle-là, ça s'appelle de l'arbitraire et ne repose sur aucun lien juridique quand bien même un alinéa d'un texte de loi le laisserait supposer. De toutes façons, rien n'est vraiment clair sur ce sujet comme sur d'autres avec ce gouvernement. Bien cordialement
Répondre
# Rachel 15-04-2020 17:59
Pour Pierre Rigaux ; évitez cet horaire et la route déserte. Ces deux types ne vous auraient pas agressé de jour et avec un peu de monde.
Répondre
# Hélène Trinez 16-04-2020 06:56
C est intolérable la clémence et le laxisme dont font preuve les autorités pour cette minorité qui n est absolument pas représentative du monde rural ....contrairement à ce qu il prétendent....
Répondre
# Paulette Falgon 16-04-2020 14:39
Comportement inacceptable qui doit être puni !
Répondre
# kurek christine 17-04-2020 14:14
tout mon soutient pour stopper ces mafias de la chasse, des gens sans foi ni loi qui se croient propriétaires de la nature
Répondre
# baille joelle 18-04-2020 22:07
Ces chasseurs sont bons à enfermer!
Répondre
# baille joelle 18-04-2020 22:08
Ces chasseurs sont bons à enfermer Vrais dangers publiques
Répondre
Ajouter un Commentaire


--
--
---/---
---/---l

 

--
 
.../...

 

--
 
 

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54