Surpopulation: peut-on encore encourager la croissance démographique?

 


 Une tribune de plusieurs associations décroissantes


La population mondiale va passer le cap de 7,5 milliards d’habitants en 2017, alors qu’elle était de 6 milliards en l’an 2000 et seulement de 2,5 milliards en 1950. Elle devrait atteindre 10 milliards d’habitants entre 2050 et 2060, et dépasser 11 milliards à la fin du siècle !

Certes, l’Europe est entrée dans une phase de stabilisation de sa population, tandis que l’Amérique du Sud et l’Asie, qui est déjà très peuplée, parviennent peu à peu à réduire leurs taux de fécondité. Mais la situation est gravement préoccupante en Afrique, en particulier au sud du Sahara, avec des risques de famines et de migrations massives des populations concernées.
L’humanité menacée d’explosion

D’ores et déjà, l’explosion démographique a eu sur l’environnement des effets désastreux, qu’il s’agisse du réchauffement climatique, dû aux émissions massives de gaz à effet de serre, de la déforestation, de l’érosion des terres arables, liée à l’abus d’engrais et à l’urbanisation, ou de l’effondrement dramatique de la biodiversité. Au cours des cinquante dernières années, tandis que la population humaine doublait, celles des différentes espèces animales vertébrées, terrestres et marines, diminuaient de 40 à 50 %, celles des mêmes espèces vivant en eau douce de plus de 70 %.


Depuis un demi-siècle, l’homme est devenu la cause majeure de l’extinction des espèces animales. Si la Terre elle-même n’est pas menacée en tant que planète, à moins de deux générations de nous, les conditions physiques qui ont rendu possibles le développement de l’humanité et l’essor des civilisations risquent de disparaître.

La première des urgences est de faire baisser la natalité dans les pays où elle reste la plus forte et, pour cela, de développer massivement les programmes de soutien à la contraception, de type planning familial, ciblés sur la formation culturelle et sanitaire des jeunes filles, qui sont souvent dans ces pays écartées du système éducatif.
Des politiques natalistes mortifères

Cet effort prioritaire en direction du Sud ne nous dispense pas, dans les pays riches, de nous interroger sur l’opportunité des politiques natalistes appliquées au lendemain de la guerre et toujours en vigueur. Sans que soit remise en cause la liberté de procréation, on peut se demander s’il est encore justifié qu’au-delà de trois, voire de deux enfants, l’Etat encourage financièrement les familles à s’agrandir.

‌Certains font observer, en réponse, que le problème des pays riches réside moins dans la taille de leur population que dans leur niveau et leur type de consommation. Si l’on se place sur ce terrain, la réduction de l’alimentation carnée serait sans doute l’un des moyens les plus efficaces pour diminuer l’empreinte écologique à l’intérieur d’un territoire comme le nôtre, sachant toutefois que cette empreinte est en France égale au double de la moyenne mondiale. Pour réduire de manière significative l’empreinte globale de notre pays, il faut agir sur les deux leviers : la consommation et la démographie.

Nous ne sommes plus à l’époque où la puissance d’une nation se mesurait au nombre des soldats qu’elle pouvait rassembler sur un champ de bataille. Nous ne devons pas non plus espérer résoudre le problème du financement des retraites par l’arrivée sur le marché du travail d’un grand nombre de jeunes précarisés : c’est une politique de fuite en avant, porteuse de fractures sociales et générationnelles. Il faut désormais réfléchir en termes de capacité de charge, ce que les écologues anglophones appellent carrying capacity et qui correspond à la taille maximale de population qu’un territoire donné peut supporter sans destruction de ses écosystèmes. Cette taille est aujourd’hui largement atteinte pour la France.

Cette tribune est cosignée par :

Démographie Responsable

Ecologie sans frontière

Convention Vie et Nature

Décroissance-MOC

Sea Shepherd (France)

Décroissance Ile-de-France

Commentaires  

# christiane Murat 17-05-2017 16:30
Je partage depuis longtemps cette idée que la surpopulation humaine est destructrice de l'environnement et de la vie!
la maitrise de la fécondité devrait être associée à tous les programmes d'aide médicale et sociale....nous le savons depuis toujours...quelles forces dominatrices et cyniques nous empêchent-elles de voir les choses en face, et d'essayer d'y remédier!?
Répondre
# Gouttin André 28-07-2017 18:51
Bonsoir. Moi également, j'ai la quasi-certitude que la surpopulation est aberration pour la survie de la planète. Mais il n'y a aucun moyen de supprimer ces "forces dominatrices et cyniques". Si vous en connaissez un, dites-le vite pour sa mise-en-oeuvre (par qui?).De toute façon, il est déjà trot tard : quand bien même il serait mis en oeuvre immédiatement (rêve!) le cycle de la destruction est bien trop avancé pour que la réparation des dégats ne se fasse sentir que dans...des temps lointains par rapport à la durée de vie humaine. Profitez donc bien dès maintenant des beautés de la planète ou de ce qu'il en reste.
Répondre
# Simon Lepan 02-08-2017 07:48
Certes, il est à l' heure actuelle impossible de revenir totalement en arrière, au temps ou l'humain était un animal comme les autres.
Mais si l' on ne peut pas tout sauver à cause de la folie destructrice de l' homme, il faut continuer a en sauver le plus possible, avec les moyens que nous avons, il faut sensibiliser le plus possible les populations, et surtout, ne pas partir sur l' idée défaitiste que tout est perdu et qu' il est inutile de lutter.
"De toute façon, il est déjà trop tard" est plus une excuse pour ne pas agir qu' un argument!
Répondre
# Jean- François Dumas 24-08-2017 16:32
Je suis assez d'accord avec votre post mais comme le précise l'aphorisme: "il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. Sinon, il y a longtemps que beaucoup d'entre nous qui s'obstinent malgré les revers auraient abandonné. Profiter des beautés de la Planète qui demeurent sans essayer de les préserver, c'est trop amer.
Répondre
# Mohammed 27-05-2017 02:59
C'est le servir utilement que de lui presenter l'analyse de
l'ame et du caractere des grands hommes; ils sont
en quelque sorte des varietes de l'espece humaine qu'il faut etudier a part,
etude qui perfectionne la connaissance de l'espece meme.


Also visit my homepage massage lyon: http://www.elisacavanna.club
Répondre
# pasturel m-a 31-05-2017 07:45
il y a plus de 20 ans que J-Y Cousteau a dénoncé cela!la planète ne supportera pas et ne supporte déjà plus cette surpopulation! l'inconscience des hommes politiques fait peur! il faut absolument aller vers la décroissance dans plusieurs domaines! la survie des animaux de toutes espèces est en jeu!
Répondre
# Chris 04-06-2017 10:57
La collusion, indéniable, entre Pouvoir politique et Finance, est à l'origine de cette immense auto-destruction: hier, il fallait toujours plus de "chair à canon"...aujourd'hui , il faut toujours plus de main-d'oeuvre à bon marché, toujours plus de consommateurs endoctrinés pour satisfaire et rentabiliser une production démentielle destinée à enrichir quelques individus....
Si un certain progrès technique est utile, il faut revoir toute notre philosophie du développement, et avoir le courage de dire que le nombre d'habitants (humains) de la Terre a atteint son paroxysme!
Répondre
# Simon Lepan 28-07-2017 08:46
L'espèce humaine cherche encore et toujours à atteindre un niveau de vie de plus en plus élevé, et cela depuis le néolithique !
L' être humain trouve cela anormal de devoir être en concurrence ou d'être la proie d'autres animaux; alors que c'est le cas pour toutes les autres espèces.
C'est à cause de cette volonté de supériorité par rapport aux autres espèces animales que la population humaine a augmentée, ce qui a mené à l' industrialisation et à la société de consommation, qui nous poussent à nous multiplier encore et encore, en dépit des autres espèces.
Nous avons oublié d'où nous venons...
Répondre
# souweine michel 09-08-2017 08:14
La presse locale ligerienne a immediatemment rejeté un avis que j'avais emis pour encourager les mouvements qui s'efforcent deja en Afrique en faveur du planning familial. Un sujet certes delicat mais qu'il est coupable d'eluder.
Répondre

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

13 Octobre 2018
 

A Paris, place de la République manifestation unitaire contre la chasse...

Les détails vont suivre

 

__ -----
2018

---/---.

---/---

 

-- ----
2018

---/---

---/---

 

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54