Les 20 et 27 juin prochain, VOTEZ !

Je suis militant du parti de la vie.
Je ne candidaterai à aucun scrutin politique et je ne vous donnerai aucune consigne positive de soutien à tel ou tel parti, tel ou tel leader.
Je vous fais confiance, amis lecteurs, pour opter en faveur de ceux qui défendront l’arbre, l’animal et l’homme et dont les divisions me navrent.
En revanche, je vous appelle à un civisme nécessaire car lorsque les meilleurs s’abstiennent et se taisent, on n'entend plus que les pires.
Je sais vos déceptions, votre scepticisme face à une démocratie truquée, non pas par le bourrage des urnes ou la falsification des résultats, mais par une propagande d’autant plus redoutable qu’elle est insidieuse, sournoise, parée de transparence.
Cette propagande joue sur le discrédit, la délégitimation des opposants diabolisés et dépeints en personnages effrayants.
L’ignorance et la peur font marcher le troupeau : peur des partageux et des révolutionnaires rouges, d’un côté, peur des fascistes, de l’autre côté, peurs parfaitement illusoires de part et d’autre mais d’une redoutable efficacité pour pérenniser indéfiniment le règne des thatchériens.

Ceux qui façonnent l’opinion et détiennent les médias se réjouissent de l’abstention des réfractaires, de ceux qui ne se déterminent pas selon les images flatteuses des magazines de salles d’attentes.
En Occident, nombre de ploutocraties ne fonctionnent qu’avec la participation électorale de 50% des populations.
Je ne vous dirai pas pour quel parti voter, ni lors des régionales, ni lors des scrutins nationaux puisque plusieurs partis portent des valeurs de progrès de l’écologie, de l’animalisme et de la solidarité entre les hommes.
Mais, dans une démarche supra-politique, je vous dirai contre qui voter et pourquoi le faire.
Qu’observons-nous :
Un énorme décalage entre un peuple, une opinion publique aspirant à la nécessaire protection de la nature, à une amélioration de la condition animale, à une plus stricte règlementation de la chasse et une classe politique servile pratiquant la danse du ventre devant les chasseurs, les lobbies agro-chimiques et ce qu’il y a de plus arriéré dans notre société.
Il faut sanctionner cette servilité et ma voix ne fera que vous désigner les mauvais candidats, ceux à l’encontre desquels je vous appelle à voter positivement.
Dans les Hauts de France, Xavier Bertrand préside sa région avec le soutien direct de ses chers amis du CPNT.
Il leur a offert force millions d’euros publics et leur procura notamment un radar pour observer les oiseaux, non pas pour protéger les oiseaux mais pour protéger la chasse.
Ce candidat anti-social, conservateur, proclame que « les chasseurs sont de vrais écologistes » et qu’il est favorable à l’inscription des chasses traditionnelles (braconnage) au patrimoine culturel de la France, pas moins !
Vous qui vivez en Hauts de France, allez voter contre ce personnage qui insulte le peuple français et s’avérerait fossoyeur en chef de la biodiversité s’il advenait qu’il assouvisse ses ambitions élyséennes.
Ne vous abstenez pas, ni au premier, ni au second tour.
Apprenons à ces petits personnages médiocres et fossilisés dans des idéologies thanatophiles que les citoyens valent mieux que cela.
En région Auvergne Rhône Alpes, le très réactionnaire et contempteur de l’assistanat Laurent WAUQUIEZ a détourné du budget régional six millions d’euros au profit des chasseurs et a réduit, comme son homologue nordique, les subventions aux associations de protection de la nature.
Allez voter contre ce personnage et pour qui vous voudrez.
D’une manière générale, là où vous vivez se présentent des partis et des individus qui flattent les ennemis de la Terre.
Notre devoir est de leur signifier notre refus de leurs exactions, non pas par le silence, mais en optant positivement pour d’autres listes, d’autres candidats.
Que ceux qui croient que le biocentrisme a les mains propres parce qu’il n’a pas de mains se détrompent.
Nous avons des mains et nous les utiliserons pour mettre dans l’urne des bulletins contre les partis de la mort de la nature, partis rétrogrades.
La vérité est que nombre de braves gens, dans l’ignorance des orientations de ces candidats leur apportent leurs voix par habitude, par peur des changements, par conformisme paresseux.
En votant pour le parti les Républicains (parti de chasse, pesticides, béton et traditions) ou en s’abstenant, ces citoyens votent sans le savoir, sans le vouloir pour l’extrême-chasse, pour le mépris de l’animal et par ailleurs pour la destruction des services publics et des droits sociaux.
Lorsqu’à la suite de la débâcle électorale des élections européennes, les Républicains sollicitèrent un obscur candidat pour meubler leur secrétariat général, l’homme recherché se trouvait en Russie pour y traquer l’ours.
Français, si vous saviez !
Alors, disons-le clairement.
Pour les élections, la devise sera : « qui va à la chasse perd sa place ».

Gérard CHAROLLOIS

Ajouter un Commentaire


18
Septembre 2021
Marche unitaire à Toulouse contre la chasse
Voir l'évènement Facebook

 

 

 

23
Mai 2021

Manifestation anti corrida à Nîmes

Evènement Facebook

 

19
Juin 2021

Happening anti corrida à Touloiuse

Voir en haut de la page

 

© 2020 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB 54