Le ministère dit de l’écologie contre nature


Communiqué de la Convention Vie et Nature du 07 Novembre 2018



La CONVENTION VIE ET NATURE constate que pour répondre aux attentes démocratiques de moins de chasse, pour pallier aux graves insécurités générées par les chasseurs à l’origine de nombreux accidents en cet automne, le ministre de l’écologie a reçu la fédération nationale des chasseurs et, audace extrême, a incité les chasseurs à « de bonnes pratiques ».
Le 2 novembre, le ministre prend un arrêté : élever les quotas de prélèvements de vanneaux et de pluviers dans les Ardennes, à hauteur de 1200 vanneaux, alors que 200 devaient initialement être tués et 30 pluviers au lieu de 10.
Ainsi, plus les chasseurs occasionnent d’homicides, plus l’opinion publique réclame des dimanches sans chasse, plus l’image du loisir de mort se dégrade et plus la génuflexion ministérielle s’abaisse devant sa majesté cynégétique.
Etonnant n’est-ce pas ?
Ne faisons aucun commentaire, mais rappelons simplement des faits, rien que des faits.
Monsieur François de RUGY fut élu député vert de LOIRE ATLANTIQUE.
Il quitta son parti en cours de mandat pour fonder un micro-parti favorable au gouvernement de Manuel VALLS.
Il participa aux primaires de la « belle alliance populaire » dont tous les candidats s’engagèrent à soutenir celui qui sortirait vainqueur de cette primaire gagnée par Benoît HAMON.
François de RUGY soutint Emmanuel MACRON et devint un temps président de l’assemblée nationale avant d’accéder au ministère de l’écologie suite à la démission de Nicolas HULOT le 28 août dernier.
Des faits, et cela suffit.
Un détail encore : Nicolas HULOT démissionna au lendemain d’une réunion, à l’ELYSEE, avec les chasseurs qui en partirent couverts de cadeaux.
Le lobby des chasseurs pouvait se réjouir de la nomination au ministère de François de RUGY, un écologiste qui ne leur fait pas peur !
La liste des animaux « nuisibles » devrait prochainement être révisée.
Devinez ce que va faire le ministre !
Renards, fouines, corvidés devront attendre encore l’avènement d’un gouvernement responsable, éclairé et tout simplement démocratique.
La chasse n’est que la rencontre nauséabonde entre le plaisir d’un homme et la souffrance et la mort d’un être sensible.

Abolissons-la !

Gérard CHAROLLOIS

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54