Appel au boycott du film «L'École buissonnière» de Nicolas Vanier

 


Par Jean-Paul Richier - Membre de la Convention Vie et Nature


La sortie le 11octobre du film « L'École buissonnière » fait l'objet d'une promotion sans précédent de la Fédération Nationale des Chasseurs, avec la complicité de son réalisateur Nicolas Vanier. La FNC entend utiliser ce film pour réhabiliter la chasse de loisir, notamment auprès des enfants. Tous les défenseurs de la nature et des animaux sont donc invités à le boycotter, et à le faire savoir.
 

Le film

L'École Buissonnière raconte un enfant de 12 ans venant d'un orphelinat parisien qui découvre la Sologne, en 1930. Il est confié à un couple dont le mari (Eric Elmosnino) est le garde-chasse du domaine d'un comte veneur (François Berléand), et il sympathise avec un braconnier (François Cluzet).

 

© STUDIOCANAL France
 Bande-annonce officielle(1)

 

L'émission On N'est Pas Couché a participé comme c'est son rôle au lancement du film samedi 30 septembre en invitant François Cluzet, le premier rôle, et Nicolas Vanier. Il n'était pas fait allusion à la chasse dans cette séquence. Laurent Ruquier en a remis une couche le lendemain dans l'émission Les Enfants de la Télé, où étaient invités François Cluzet et François Berléand.

Vanier et Cluzet étaient quelques jours plus tôt (le 27/09) les invités d'une émission de C à vous, sur France 5, intitulée "Les amoureux de la nature", où la question de la chasse (bien sûr sans référence à la FNC) était présente (les chasseurs s'auto-proclamant, comme on sait, les vrais amoureux de la nature).

Peut-être L'École Buissonnière a-t-il des qualités cinématographiques, peut-être ses acteurs ont-ils du talent.

La question n'est pas là.

Pour information, Nicolas Vanier a travaillé pendant 2 mois avec 3 équipages de chasse à courre en Sologne pour tourner son film, ainsi que la Société de vènerie le rapporte sur sa chaîne Youtube Vènerie TV.

Mais la question n'est même pas là non plus.

 

L'implication de la FNC

 

Willy Schraen , président de la FNC © Jean-Paul Richier

 

 

La FNC a donc décidé de promouvoir le film, ou si on préfère, de se promouvoir en utilisant le film avec le compérage explicite de Nicolas Vanier.

Il faut dire qu'elle ne manque pas de moyens(2), dont beaucoup sont dédiés à la communication et au lobbying.

Et, avec ses FDC, elle ne manque pas d'appui auprès des élus locaux, des députés et des sénateurs, volontiers enclins au clientélisme envers le lobby cynégétique.

La Fédération nationale des chasseurs sort l'artillerie lourde sur sa page Facebook depuis le 2 octobre, faisant même de l'affiche du film sa photo de couverture

 

ecolebuissfb-fnc

 

Et elle a annoncé le 4 octobre sur son site « La FNC est partenaire de la promotion du film l’Ecole Buissonnière, réalisé par Nicolas Vanier ».

On y lit :

« Le film L’Ecole Buissonnière, réalisé par Nicolas Vanier, sort en salle le 11 octobre. La Fédération Nationale des Chasseurs a eu un véritable coup de cœur pour cette œuvre cinématographique, qui porte les valeurs d’une passion pour la nature qui sont les nôtres. Un film à voir absolument sur grand écran.

[…]

C’est pourquoi la FNC, ainsi que les Fédérations Départementales et Régionales des Chasseurs, ont décidé de porter les couleurs de L’Ecole Buissonnière.

Côté FNC, une émission spéciale L’Ecole Buissonnière sera diffusée mi-septembre sur sa chaine youtube Chasseur de France TV. Un jeu concours permettant de gagner des places de cinéma, vous sera également proposé en parallèle sur Ekolien, le site d’éducation à la nature de la FNC(3).

Côté FDC des avant-premières se mettent en place dans les territoires, parfois en partenariat avec les conseils régionaux ou départementaux, afin de sensibiliser les décideurs locaux autour de la défense de la nature. Les éducateurs fédéraux proposeront également aux professeurs des écoles primaires et du collège un programme pédagogique autour de la découverte des animaux de la forêt afin d’inciter le corps enseignant à faire une place à cette thématique dans les savoirs scolaires, lors de la sortie du film. « Le développement de l’éducation à la nature est un objectif fort de la FNC. En effet, les enfants sont les citoyens de demain. Un citoyen qui connait la nature, ses règles, ses animaux, c’est un citoyen averti, qui comprend tous les usages de la nature tels que la chasse et la pêche. »

 

 

Guy Guédon, président de la commission " éducation à la nature " de la FNC © Jean-Paul Richier

 

 

Rappel : le Trophée de plomb de l'ASPAS

Début 2013, Nicolas Vanier avait été élu imposteur de l'année 2012 par les adhérents de l'ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages), et avait donc reçu le "Trophée de plomb".

L'ASPAS commentait cette attribution en ces termes :

« Nicolas Vanier a reçu quant à lui le Trophée de plomb pour son attitude anti-écologique.

[…]

Pour 65 % des adhérents de l’ASPAS, Nicolas Vanier se sert de l’image sympathique de l’explorateur pour suivre une carrière médiatique et opportuniste. Car derrière cette image se cache un fou de chasse, prenant des positions anti-écologistes révoltantes. Soutien au lobby des chasseurs de phoques, affirmations anti-scientifiques, comme dans son film « Le dernier trappeur » (« il n’y aurait pas tant d’animaux s’il n’y avait pas de chasseurs »…), conditions de tournage déplorables pour les bêtes sauvages et domestiques exploitées dans son film « Loup », construction d’un camp touristique sur une zone protégée du Vercors, attaques de ses chiens de traîneau sur des animaux… »

 


notes

      (1) A ce jour, alors que le film n'est même pas encore sorti, sa bande annonce aurait fait l'objet de plus d'1,5 million de vues sur la chaîne Youtube du distributeur (Studiocanal),… et de 7 commentaires. Comment est-ce possible ? Les mauvaises langues diront que Studiocanal dispose manifestement de bots (robots logiciels) efficaces pour gonfler artificiellement le nombre de vues sur Youtube…

      (2) Dans un rapport de 2013, la Cour des Comptes faisait état de recettes avoisinant les 12,5 millions d'euros pour la saison 2010-2011, essentiellement liées aux cotisations obligatoires des chasseurs.

Sans compter les revenus des valeurs mobilières de placement, dont la Cour des comptes indiquait qu'elles étaient passées de 3M€ en 2004-2005 à 12 M€ en 2008-2009, et commentait benoîtement "s'exposant ainsi à un marché volatile". De fait, multiplier ses investissements dans les titres boursiers dans les années précédant la saison 2008-2009, ça donne à penser que les chasseurs sont aussi visionnaires en matière de gestion des finances qu'en matière de gestion de la nature.

      (3) La Commission "Education à la nature" de la FNC a pour but de familiariser les enfants avec la chasse, afin d'assurer le renouvellement des adhérents, nécessaire pour pérenniser cette activité en perte de vitesse.

Elle a créé il y a un an, en octobre 2016, un site consacré à cette propagande : Ekolien

ekolien

 

On peut y lire « Chaque année, plus de 70 000 élèves, dans un cadre scolaire ou périscolaire, bénéficient des interventions de nos animateurs nature. »

Et  y est annoncé un « Grand jeu concours L’École Buissonnière spécial écoles » : « Du 11 octobre 2017 au 28 février 2018 inclus, Ekolien organise en partenariat avec la société Studiocanal un concours national pour les classes du CP, CE1, CE2, CM1, CM2 et 6e. En jeu : une journée d’animations pour découvrir la nature avec vos élèves et une rencontre avec Nicolas Vanier ! »

05 Novembre
 2017

Manifestation à Aureil (87) pour l'abolition de la chasse à courre.

Voir appel en page d'accueil

 

08 Novembre
2017

du 8 au 10 Novembre : Colloque Les Etudes Animales Sont-Elles Bonnes A Penser ?

Détails par ce lien
04 Novembre
2017

du 4 au 12 Novembre : La Convention Vie et Nature au salon Marjolaine à Vincennes.

Détails par ce lien

 

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54