La bourse ou la vie.

La prolifération cacophonique de candidatures écologistes dans les circonscriptions électorales, en ce mois de juin, la présence de ministres VERTES qui n’ont jamais  parlé du vivant, ne doivent pas faire illusion.
La presse, les commentateurs, les hommes politiques de cette saison radotent : argent, dette, finances publiques, monnaies, austérité, croissance, production industrielle.
Cette société souffre d’une névrose collective obsessionnelle : le fric.
Croulant sous l’excès des marchandises produites, incapable de redistribuer ce superflu de richesses équitablement et d’échapper à la boulimie de consommation, elle en oublie l’essentiel : la vie.
L’homme contemporain est ce voyageur amnésique qui oublierait le terme de son voyage mais que n’occuperait que la contemplation fascinée de ses valises.
Or, que valent l’argent, la dette, la finance publique, la monnaie pour celui qui doit mourir.
L’abrutissement médiatique évacue cet essentiel : le rapport au vivant, à la souffrance et à son antidote l’hédonisme.
Pas un mot sur la Protection de la Nature, sur la condition animale, sur la lutte contre les maladies.
La vie est la grande absente des débats publics tournés vers ce qui détruit et dégrade.
Cet abaissement moral se reflète dans l’émergence de partis et groupuscules de droite prônant ouvertement les valeurs du pétainisme qu’avaient escamoté durant une cinquantaine d’années les crimes et malheurs générés par ces pensées après leur défaite de 1945.
La générosité, la volonté d’adoucir les relations humaines, la préférence des bons sentiments contre les aspirations au rejet et à la haine marquèrent  les décennies qui suivirent la défaite du conservatisme hargneux.
Les peuples oublient vite les leçons que l’Histoire leur inflige.
Elles sont loin les années 1960 et nous voici revenus aux années 1930 avec les mêmes thèmes, les mêmes idéologies réactionnaires.
Cela promet des lendemains qui ne chantent guère.
Pendant ce temps, la nature se meurt, les animaux sont torturés, massacrés, ignorés dans leurs identités d’êtres sensibles et les hommes vénèrent le dieu Argent, sans oublier quelques autres qui leur enseignent la soumission et l’obscurantisme.
Dissipons ces divinités funestes et proclamons la solidarité des vivants dans leur combat contre les épreuves physiques et morales.
A propos de défense du vivant impliquant l’abolition de la chasse et l’éducation au respect d’autrui, je préconise l’absolue interdiction pour tout particulier de détenir une arme à feu.
Un individu qui a besoin de contempler, chez lui, un outil de mort est un individu inquiétant et affecté d’une psychopathie.
Mettons le refus de la violence, sous toutes ses formes, à l’ordre du jour.
La vie d’abord !
Assez de cet économisme ressassé !

Gérard  CHAROLLOIS
CONVENTION VIE ET NATURE
MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE
POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

Commentaires  

# M.A.C. 03-06-2012 17:56
Bonjour, c’est encore moi,
Interdire, supprimer, éradiquer, abolir, réguler et j'en passe sont les termes qui reviennent à satiété dans vos diatribes.
Quelles grandes représentations de la démocratie !
Vous dites haïr la droite et tout ce qu'elle représente, mais vous n’hésitez pas à manifester à ses cotés à GUÉRET avec Jean AUCLAIR et Vincent TURPINAT (UMP) et, comble de l’abjection, Martial MEAUME candidat FN !!!!
Choisissez vos compagnons de manifestation avant de donner des leçons.
Vous êtes donc prêt à pactiser avec le diable, pourvu que celui-ci soit anti-chasse ou corrida, et en cela vous devenez très inquiétant pour les libertés de tout à chacun.

Bien à vous.

Michel Aubert de Courcy
Répondre
# Gérard Charollois 04-06-2012 23:59
Cher Lecteur,
Vous me reprochez de menacer la liberté en usant, vous-même, d'un ton qui ne présage guère d'un esprit d'ouverture et d'apaisement.
Je vous précise que notre mouvement défend le vivant, les droits des animaux et de la nature, mais également les droits humains.
A ce titre, je condamne effectivement la chasse, la tauromachie, mais aussi le totalitarisme, la guerre, la torture, le génocide, toutes les violences perpétrées contre les hommes.
Je suis ainsi aux antipodes d'un penseur de droite car j'aime trop la justice, la liberté individuelle à l'exception de celle d'exploiter ses semblables et la nature.
Vous me dites que des gens de droite manifestèrent à GUERET contre l'abattage rituel.
Sans doute et c'était leur droit.
Je ne les avais pas invités.
Je fis un discours qui ne comportait aucune ambiguïté.
Je refuse la cruauté d'où qu'elle vienne et sans aucun parti pris.
Que d'autres aient des motivations étrangères aux miennes m'apparaît évident, mais cela ne saurait me conduire à renoncer à condamner l'égorgement d'un être sensible.
Alors, les réactionnaires me reprochent de rejoindre le Front de Gauche sur nombre de points et d'autres vont s'indigner parce que des réactionnaires manifestent avec nous et en toute indépendance sur un sujet ponctuel.
En fait, la CVN est un mouvement d'une grande cohérence:Le vivant d'abord!
Très cordialement
Gérard CHAROLLOIS
Répondre
# Patrick Zbinden 05-06-2012 02:48
L'anthropocentrisme voilà l'ennemi !
L'Homme se prend pour le nombril du monde, le sel de la terre alors qu'il est le nuisible universel, le fléau de tout ce qui vit, une prise de conscience est urgente si nous voulons sauver ce qui peut encore l'être sur cette planète !
Malheureusement force est de constater que cette vision anthropocentrique du monde est partagée aussi bien par la gauche que la droite, y compris par les prétendus écologistes de l'EELV, des imposteurs qui n'ont d'écologistes que le nom, préférant défendre les immigrés plutôt que la Nature et les animaux.
Eva Joly a représenté cette fausse écologie jusqu'à la caricature, allant même jusqu'à souhaiter que la fête sanguinaire de l'aid el kebir devienne jour férié !
Melenchon ne vaut pas mieux, lui aussi soutient les pires obscurantismes au nom de l'antiracisme obsessionnel, dogme mortifère de notre société, et j'avoue mon incompréhension après avoir lu certains de vos éditoriaux élogieux envers ce personnage, stalinien au petit pied, sectaire et borné.
Faut-il rappeler que ce triste individu a ironisé sur la souffrance des animaux, atrocement égorgés ?
La gauche ne vaut pas mieux que la droite sarkozyste.
Je serais tenté de dire que le FN est le moins pire, car s'opposant à l'immigration et à l'islamisation du pays, mais je ne pardonne pas à Marine Le Pen d'avoir manifesté avec les chasseurs.
Mais une chose est certaine: les véritables écologistes qui placent la Nature et les animaux au premier rang de leurs préoccupations doivent combattre le "politiquement correct", nous ne devons avoir aucune complaisance envers les dogmes qui régissent notre société, car derrière le droit de l'hommisme et l'antiracisme hystérique il y a cette déification de l'humanité au détriment de tout ce qui vit, conception du monde qui nous conduit à la catastrophe.
Répondre
# Gérard CHAROLLOIS 05-06-2012 23:47
La CONVENTION VIE ET NATURE, biocentriste, récuse l'anthropocentrisme, non pas dans un esprit de régression mais en appelant à un dépassement, une avancée du coeur et de la raison.
Loin de nier les acquis de l'humanisme, des droits de l'homme, des progrès sociaux et politiques, nous militons pour le franchissement d'un cap nouveau: reconnaître à tous les êtres sensibles et à la nature le droit de ne pas être maltraités, exterminés, exploités comme ce qu'ils ne sont pas: des choses.
Aussi, notre pensée est aux antipodes de celles des réactionnaires, des adorateurs des entreprises spéculatives, des racistes, de tous ceux qui ressassent leurs haines derrière des identités meutrières.
Nous proclamons l'empathie pour tout ce qui vit et qui partage avec nous la capacité de souffrir.
Notre refus de l'anthropocentrisme n'a dès lors rien d'une misanthropie car ce quenous voulons pour les animaux non-humains, nous n'entendons nullement le refuser aux humains.
En cela notre combat rejoint souvent celui des femmes et hommes de mieux qui se battent pour la justice sociale, pour la liberté de mode de vie, contre l'exploitation, mais aussi contre les superstitions abrutissantes d'où qu'elles viennent.
Gérard CHAROLLOIS
Répondre
# M.A.C. 06-06-2012 00:30
Patrick ZBINDEN, vous ne pardonnez pas à Marine Le PEN d'avoir manifesté avec les chasseurs, mais vous pardonnez à Gérard CHAROLLOIS d'avoir manifesté avec Marie Le PEN à GUÉRET.
Deux poids, deux mesures, vous pouvez m'expliquer ?
Répondre
# Patrick Zbinden 06-06-2012 17:43
Pour répondre à M.A.C je ne vois pas où est le deux poids deux mesures.
Quand on défend la Nature et les animaux on s'oppose à ces assassins du monde vivant que sont les chasseurs, on ne peut donc qu'être révolté de voir Marine Le Pen leur apporter son soutien.
Lorsqu'en revanche la même Marine Le Pen condamne l'atrocité des abattages rituels elle est dans le bon camp, et devient une alliée sur ce sujet.
Même si ses motivations sont sans aucun doute différentes des nôtres n'oublions pas que l'union fait la force.

Dans les années 1940-1944 il y a eu union de tous ceux qui refusaient l'occupation du pays par une puissance étrangère. Pourtant leurs motivations étaient différentes: les gaullistes agissaient par nationalisme, les communistes parce que l'Allemagne avait attaqué l'URSS...etc.
Les gaullistes devaient-ils refuser les communistes dans la Résistance sous prétexte que ceux-ci n'étaient pas des patriotes sincères, et que leur idéal était en fait d'instaurer en France une dictature stalinienne ?
Non bien sûr car ils avaient un ennemi commun et pour le vaincre toute division aurait été mortelle.
De même tous ceux qui s'opposent à l'obscurantisme islamique doivent s'unir sur ce sujet, même s'ils le font pour des raisons différentes, c'est ce qu'on appelle une alliance ponctuelle.
Répondre
# Patrick Zbinden 08-06-2012 00:58
Notons que Fabrice Nicolino, pourtant de sensibilité de gauche comme Gérard Charollois, déteste Melenchon et tout ce qu'il représente, il l'a écrit sur son blog des dizaines de fois, comme ici:

http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1043
Répondre

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

22 Février
-- 2017

A Tououse.Conférence débat avec Gérard Charollois sur le thème "L'animal une question politique". Salle sénéchal - 17 rue de Remusat - 20h30.

 

.../...

 

21 Janvier
 2017
A Metz - 15h place de la République - Marche organisée par 269 Life France
Voir le communiqué

 

20 Janvier
-- 2017

A Toulouse projection du film "Chasseur Tueur Imposteur" Salle du Sénéchal, 17 rue de Rémuat  film de Kate Amiguet

20h30/23h30

 

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54