Pour un rapport de forces

Il ne suffit pas d'avoir raison, de promouvoir le bon, de posséder d'irréfutables arguments, de présenter de solides dossiers, il faut, dans toute société, créer un rapport de forces favorables au mieux.
La CONVENTION VIE ET NATURE qui promeut le biocentrisme s'est proposée de renverser le rapport de forces en invitant l'opinion publique à démentir les lobbies.
Les élections représentent un temps privilégié où les évolutions culturelles en profondeur d'une société peuvent se manifester.
Dans le but de compter, nous avons invité tous les amis de la nature et des animaux à se rassembler, en politique, via un mouvement FORCE POUR LE VIVANT que nous avons réuni le samedi 15 octobre dernier, à PARIS.
Fidèle au syndrome de dispersion, le courant de pensée favorable à l'animal s'est immédiatement découvert de multiples partis portant la même sensibilité globale.
Ce foisonnement de structures n'a d'ailleurs rien d'étonnant ni de préoccupant en soi.
Ce qui compte est le résultat.
Va-t-on peser sur les décisions futures ?
Préserver la nature des grands travaux spéculatifs, améliorer le sort des animaux confrontés à la chasse, à la tauromachie, aux traitements cruels et contraires à leurs exigences biologiques et éthologiques pour satisfaire les traditions et le commerce, promouvoir une société de justice sociale, de solidarité contre la société de concurrence et de compétition.
L'heure de vérité approche.
La mobilisation militante, d'une part, la réception de notre message par les électeurs, d'autre part, commanderont la suite de notre stratégie.
Nous tirerons le bilan des choix que nous avons faits et que nous devons assumer.
Localement, je vous appelle à agir pour que les candidats et partis qui se réclament de la défense du vivant, par-delà les étiquettes groupusculaires, obtiennent un nombre de voix leur permettant de peser sur les orientations concrètes des décideurs qui se moquent bien des chasseurs ou de leurs opposants, des éleveurs ou des végans, des entrepreneurs bétonneurs ou des zadistes mais qui ne connaissent qu'une chose : le rapport de forces.
Je remercie celles et ceux qui participent à notre combat contre les destructeurs et tortionnaires de la vie.
Je ne fais que prendre ma petite part de ce combat en candidatant à LIMOGES sous le label : UNION POUR LE VIVANT.
Vous ne trouverez pas partout des candidats UNION POUR LE VIVANT, mais partout vous pouvez voter contre les partis et les hommes qui ont fait le choix de la mort de la nature, de la violence faite aux animaux, de l'injustice sociale.
Partout vous pouvez refuser la course à l'abîme en choisissant la rupture avec une globosphère engagée sur la voie de l'anéantissement de la biodiversité.
Voter pour un mieux, c'est bien.
Tracter, agir, mobiliser, c'est encore plus précieux.
 
Gérard CHAROLLOIS

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

20 Mai
 2017

A Strasbourg à 14 h, marche pour la fermeture  du commerce de primates 
SILABE de Niederhausbergen

Détails par ce lien

 

03 Juin
 2017
A Nîmes - Manifestation ant-corrida.
Des infos suivront...

 

10 juin
-- 2017

A Paris, marche contre les abattoirs. Rendez-vous à 12h place de la République.

---/---

 

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54