Actions

Contre l'investiture de Marie Sara (Rép. En Marche) dans la 2ème circonscription du Gard

 

 


Le jeudi 11 mai 2017, le mouvement La République En Marche a publié la liste des candidats investis pour les élections législatives des 11 et 18 juin 2017. Parmi eux, se présente dans la 2ème circonscription du Gard, madame Marie Sara, 52 ans, ancienne torera, éleveuse de taureaux et qui dirige actuellement les arènes de Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches du Rhône).


A cette occasion, notre amie Maichèle Scharapan nous adresse ce message :

Je vous serais très reconnaissante de bien vouloir signer cette pétition et la diffuser.
Depuis le début de sa campagne Emmanuel Macron à montré un grand mépris envers la condition animal et les défenseurs de celle ci.
Avec l’investiture donnée à  cette  ancienne torera ( qui continue sa carrière dans le business de la corrida ), il nous montre que sur ce point ces paroles n’ étaient pas seulement des mots.
 Cette femme a torturé des taureaux pendant des années. Sa spécialité était de toréer à cheval. Il arrive que le cheval tombe et soit éventré par le taureau, lequel aveuglé par la souffrance et aussi par la vaseline que ces gens courageux mettent dans ses yeux ( pour l’ affaiblir)  blesse et tue le cheval.
Je vous joins aussi le « programme «   de notre nouveau président en ce qui concerne cette cause.
Michèle.
La Convention Vie et Nature vous invite bien entendu à cette soutenir cette initiative : pour atteindre la pétition,  en cliquer sur ce lien.
-Macron ne remet pas en cause la chasse de nuit, ni la chasse le dimanche.
-Macron ne s'engage pas à modifier la loi pour étendre aux animaux sauvages (y compris non captifs) la notion de sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux.
-Macron à propos de la corrida : «Je suis à ce titre opposé à l'interdiction dans les territoires de tradition taurine»
-Macron refuse de soutenir l'interdiction de l'abattage des vaches gestantes.
-Macron refuse de soutenir la création d'une autorité indépendante dédiée au développement des méthodes de remplacement.
-Macron a déclaré que la création d'un Secrétariat d'Etat dédié à la condition animale «n'est pas la solution»
-Macron sur le lobby des chasseurs : «j'écoute toujours cette voix»
-Macron défend l'élevage intensif et un modèle tourné vers l'exportation.
-Macron refuse de soutenir l'obligation de l'abattage avec étourdissement.
-Macron affiche son mépris des associations de protection animale lors du congrès de la FNSEA.
-Macron a « beaucoup d’autres choses à faire » que d'écouter les 80% de Français qui jugent la cause animale importante.
-Macron « remercie les 500 000 bénévoles de la chasse »
-Macron vient courtiser les chasseurs à l'occasion de l'Assemblée générale de la FNC.
-Macron soutient le principe d'une place prépondérante des chasseurs dans les décisions concernant la faune sauvage.
-Macron revient sur son engagement sur la fin de l'élevage en cage des poules pondeuses d'ici 2022
-Macron refuse de s'engager pour l'abolition du gavage.
-Macron refuse d'abolir les corridas et les combats de coqs.
-Macron refuse de soutenir la fin des programmes de reproduction à des fins commerciales dans les zoos et les delphinariums.
-Macron soutient les quotas d'abattage de loups.
-Macron nie l'impact de l'élevage sur les eaux de Bretagne.
-Macron promeut l'élevage intensif des poulets
-Macron souhaite davantage d'aides financières pour l'industrie de la pêche.
-Macron veut affaiblir la politique européenne de quotas de pêche.
-Macron « souhaite que le travail des chasseurs pour la biodiversité soit reconnu »
-Macron souhaite relancer les chasses présidentielles.
-Macron ne soutient pas la lutte contre l’insécurité liée à la chasse.
-Macron ne soutient pas le renforcement des sanctions pénales concernant les atteintes aux animaux dans la recherche.
-Macron ne soutient pas la mise en place d'alternatives végétales dans la restauration.
-Macron ne soutient pas l'interdiction des euthanasies animales non justifiées médicalement.
-Macron ne soutient pas l'interdiction d'importer à des fins de divertissement des animaux sauvages capturés.
-Macron ne soutient pas l'instauration d'une véritable politique nationale de stérilisation.
-Macron ne se prononce pas pour la suppression des chasses commerciales et chasses privées en enclos.
-Macron ne se prononce pas pour l'abolition des élevages d’animaux destinés aux lâchers de tirs.
-Macron ne se prononce pas pour l'abolition du déterrage (vènerie sous terre).
-Macron ne se prononce pas pour l'abolition de la chasse à courre.
-Macron ne se prononce pas sur l'abolition des privilèges accordés aux chasseurs, dont l'attribution de missions de service public.
-Macron ne se prononce pas pour l'abolition des chasses dites « traditionnelles» (matolles, tendelles, gluaux, lacets, etc )
-Macron ne se prononce pas sur la suppression de la notion de « nuisible ».
-Macron refuse de soutenir la création de services d’aide aux animaux appartenant à des personnes en situation de difficulté.
-Macron soutient l'abattage massifs des requins de l'île de la Réunion.
 
 
 



05 Novembre
 2017

Manifestation à Aureil (87) pour l'abolition de la chasse à courre.

Voir appel en page d'accueil

 

08 Novembre
2017

du 8 au 10 Novembre : Colloque Les Etudes Animales Sont-Elles Bonnes A Penser ?

Détails par ce lien
04 Novembre
2017

du 4 au 12 Novembre : La Convention Vie et Nature au salon Marjolaine à Vincennes.

Détails par ce lien

 

© 2016 ecologie-radicale.org Tous droits réservés. Conception du site internet Agence WEB54